Salutations du delta de la rivière des perles

Le 31 octobre dernier, nous avons entamé notre projet de recherche de six mois en Chine. Nos objectifs étaient d’acquérir une meilleure compréhension de la Chine, d’établir un réseau de professionnels disposant de perspectives utiles sur lesquelles nous appuyer et, finalement, d’élargir notre univers de placement d’entreprises chinoises de grande qualité. Nous estimions que la meilleure façon d’atteindre nos objectifs était de séjourner longtemps en Chine, à titre de chercheurs et de consommateurs.

Nous avons suivi les nouvelles depuis la Chine et nous savons que les événements récents ont mis en évidence les relations sino-canadiennes. Nous sommes au fait que plusieurs d’entre vous ont craint pour notre sécurité, et nous apprécions le soin et le souci pour notre sécurité que plusieurs nous ont exprimée. Sachez que sur le terrain, les activités se sont déroulées normalement. Nous avons été bien accueillis par toutes les sociétés et les personnes que nous souhaitions rencontrer et nous sommes reconnaissants du temps accordé et du partage de leurs perspectives.

Le premier segment de notre voyage a commencé dans le delta de la rivière des Perles, une région où la rivière se jette dans la mer de Chine méridionale. Des zones économiques particulières ont d’abord été établies ici lorsque la Chine a ouvert son économie au monde extérieur. Au fil des ans, le delta de la rivière des Perles s’est transformé ; d’abord une région principalement agricole, il est devenu un carrefour de fabrication, de commerce, d’innovation et de dynamisme en Chine. Quelle excitation de commencer notre voyage de recherche dans ce centre de croissance et d’accélération ! Le secteur de la grande baie, la région autour du delta de la rivière des Perles, compte 11 villes, dont les plus importantes sont Hong Kong, Guangzhou et Shenzhen. Avec une population de 70 millions d’habitants et une économie de la taille de celle du Canada, il s’agit de l’une des régions les plus prospères de la Chine.

Je voyage dans cette région depuis maintenant 15 ans et je constate une grande amélioration des infrastructures de transport. Il y a de grandes routes, plusieurs autoroutes et le transport collectif est efficace, abordable et tout est bien connecté. Un véritable service de classe mondiale ! Auparavant, se rendre à des réunions d’entreprises ou à des visites d’usine pouvait être tout un défi. Il arrivait souvent que les chauffeurs que nous engagions ne sachent pas où aller et se perdent. Nous pouvions être pris à tourner en rond pendant des heures dans une circulation dense, parfois sans même trouver notre destination ! Aujourd’hui, ce n’est plus un problème de trouver son chemin sans perdre des heures en déplacement. Muni d’un téléphone intelligent, chaque chauffeur a accès à un service de navigation, ce qui donne lieu à des trajets beaucoup plus fiables.

De plus, le réseau ferroviaire à grande vitesse de la Chine a grandement amélioré la fluidité du transport collectif et rehaussé la productivité. Notre visite d’un fabricant d’outils électriques à Dongguan a permis de mettre ce progrès en perspective. Le matin de notre rencontre, nous nous sommes réveillés à Hong Kong, situé à une distance d’environ 150 km de l’usine. Après avoir pris le métro pour nous rendre à la station du train à grande vitesse, situé un arrêt plus loin, nous avons franchi le bureau des douanes et de l’immigration en moins de 20 minutes. Le processus était bien organisé et nous avions même pu acheter nos billets en ligne à l’avance. Les sièges étaient numérotés et assignés, et le trajet s’est fait dans le confort. Ces trains peuvent atteindre des vitesses supérieures à 300 km/h, ce qui réduit considérablement la durée des déplacements. Nous sommes arrivés à notre destination (environ la distance entre Toronto et London, en Ontario) en moins de 40 minutes.

Les visites d’usine ont aussi attiré notre attention sur la forte croissance des salaires en Chine, particulièrement dans cette région. Lors de mon premier voyage dans cette région en 2003, les travailleurs d’usine gagnaient environ 100 $ US par mois. Cette fois-ci, lorsque nous nous sommes renseignés à ce sujet, nous avons constaté que la paie s’établit maintenant à environ 1 000 $ US par mois (et les travailleurs qualifiés gagnent encore bien plus). Les salaires sont ainsi 10 fois plus élevés qu’auparavant, soit une hausse annuelle moyenne de 17 %. Si ce rythme de croissance s’est récemment essoufflé, les équipes de direction s’attendent à une hausse des salaires de 5 % à 10 % par année dans l’avenir. En comparaison, la progression des salaires aux États-Unis durant la même période a été approximativement de 3 % par année.1 Sur 15 ans, cela correspond à une hausse de 56 %.

Pour compenser la progression des salaires et les défis liés à la recherche de main-d’œuvre, l’automatisation et l’amélioration de l’efficience opérationnelle ont pris de plus en plus de place. Notre visite d’un fabricant d’électroménagers constitue un exemple digne de mention. Pour surveiller les déplacements des marchandises et des camions autour du pays, cette société a conçu un système perfectionné de gestion des stocks qui permet une circulation très efficace des marchandises. Ce genre de progrès ne peut être possible que grâce aux investissements massifs du pays dans l’infrastructure.

Notre équipe à bord des trains à grande vitesse de la Chine, et en train d’observer les progrès de la logistique.

 

Bien que nous soyons maintenant rendus à mi-parcours de notre périple et que nous en apprenions encore, cette première partie nous a permis de constater à quel point la vie des citoyens chinois s’est transformée au cours des dernières décennies. La création de richesse et les changements sociaux dans le delta de la rivière des Perles se sont produits à une vitesse et une échelle difficiles à imaginer. Nous n’avons connu rien de pareil au Canada au cours de notre vie.

Ces observations ne représentent qu’une petite fraction de notre apprentissage jusqu’à présent et nous sommes convaincus d’en apprendre encore davantage au cours des prochains mois. Nous entamons maintenant le second segment de notre voyage et nous sommes déjà impatients de partager à nouveau nos expériences.


  1. Bureau of Labor Statistics

La présente publication est présentée à titre illustratif et aux fins de discussion seulement. Elle ne constitue pas des conseils de placement ni ne tient compte des objectifs, des contraintes et des besoins financiers qui vous sont propres. Cette publication ne vise aucunement à vous inciter à synchroniser le marché d’une façon ou d’une autre ni à prendre de décisions de placement fondées sur son contenu. Certains titres peuvent être utilisés comme exemples pour illustrer la philosophie de placement de Burgundy. Les fonds ou les portefeuilles Burgundy peuvent détenir ou non ces titres pendant toute la période indiquée dans les exemples. Les investisseurs doivent noter que leurs placements ne sont pas garantis, que leurs valeurs fluctuent fréquemment et que les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. La présente publication ne constitue pas une offre de placement selon l’une ou l’autre des stratégies d’investissement présentées par Burgundy. Les renseignements contenus dans cette publication représentent l’opinion de Gestion d’actifs Burgundy Ltée ou de ses employés à la date de publication et peuvent changer sans préavis. Veuillez consulter la section Mention juridique du site Web de Burgundy pour obtenir de plus amples renseignements.