L’importance de la Chine

Durant six mois, je travaillerai en Chine.

Mes collègues Ching Chang, Terry Ouyang et moi avons entrepris un important voyage de recherche en Chine. Nous avons quitté le Canada le 31 octobre et passerons la majeure partie des six prochains mois dans trois villes chinoises : Hong Kong, Beijing et Shanghai.

La stratégie de travail de terrain de Burgundy représente un élément crucial de notre approche de placement. Ce voyage vient approfondir les efforts de recherche que nous déployons en Chine depuis près de 20 ans. Après toutes ces années, nous demeurons convaincus que l’importance de la Chine s’étend bien au-delà de notre portefeuille de marchés émergents. Au cours des deux dernières décennies, nous avons rencontré des équipes de direction, assisté à des conférences et visité des usines, des centres de recherche et des centres de distribution. En particulier, toute notre équipe des placements s’est rendue en Chine en 2011 pour assister à une réunion sur place. Au cours de ces années, nous avons observé une croissance fulgurante et une grande transformation dans ce pays.

Lorsque nous avons lancé notre stratégie des marchés émergents il y a un peu plus de dix ans, l’économie de la Chine avait à peu près le tiers de la taille qu’elle a aujourd’hui et le revenu annuel par habitant atteignait moins de la moitié de son niveau actuel. Le marché boursier était également beaucoup plus petit et moins accessible aux investisseurs étrangers. À cette époque,  il était possible d’investir dans des sociétés chinoises que si elles étaient cotées à l’extérieur de la Chine (habituellement à Hong Kong, à Singapour ou aux États-Unis). Tout gestionnaire d’actifs non chinois qui souhaitait investir dans le marché local ou domestique des actions A1 devait nécessairement participer au programme d’investisseurs institutionnels étrangers qualifiés (IIEQ), qui était limité à 52 investisseurs étrangers et plafonné à 10 millions de dollars américains.

Aujourd’hui, la Chine compte 1,4 milliard d’habitants et a une économie de 12 billions de dollars américains. Elle représente le deuxième marché boursier en importance, avec quelque 4 000 sociétés cotées sur divers marchés domestiques. Il n’en demeure pas moins que des obstacles à l’investissement subsistent, puisque le marché demeure restreint et que la monnaie n’est pas librement convertible. Le marché devient tout de même plus accessible. En 2008, la Chine comptait pour 13 % de l’indice MSCI Marchés émergents. Aujourd’hui, elle représente 31 % de l’indice bien que les sociétés cotées sur des marchés domestiques n’y soient que partiellement incluses. Si elles y étaient toutes représentées, la Chine compterait pour près de 42 % de l’indice des marchés émergents.

Avec ce rythme de progression impressionnant, nous nous demandons ce à quoi ressembleront les affaires en Chine dans dix ans. Quelles seront les répercussions de l’innovation locale sur les autres entreprises à l’échelle mondiale? Quelles entreprises innoveront et deviendront des chefs de file dans des secteurs clés, comme l’économie numérique et l’automatisation industrielle?

CE QUE NOUS ESPÉRONS ACCOMPLIR

Nous avons abordé la rapidité des changements en Chine lors de notre plus récente Journée des clients en mai. Nous pensons que le changement peut s’installer plus rapidement dans des marchés émergents parce que leur infrastructure est moins restrictive. Ce phénomène semble être plus vrai en Chine que partout ailleurs dans leur monde.

Depuis de nombreuses décennies, la Chine est perçue comme un marché qui suit l’Occident. Le temps est venu de revoir cette position. La Chine fait preuve d’innovation et crée de nouveaux modèles économiques dans de nombreux secteurs. Nous souhaitons mieux comprendre la Chine ainsi que les opportunités d’investissement  et les risques dans ce pays, pour finalement élargir notre bassin d’entreprises de premier ordre.

Ce voyage constitue une occasion d’approfondir notre recherche. Nous ciblerons des entreprises désireuses et capables de s’adapter au changement, dotées d’équipes de direction solides et ayant le regard tourné vers l’avenir. Nous chercherons également à solidifier et à construire notre réseau de relations en Chine, non seulement en rencontrant des gens d’affaires, mais également des conseillers, des consultants, des universitaires, des diplomates, des fonctionnaires et des journalistes. Ces professionnels représenteront une source précieuse de renseignements utiles.

EN CONCLUSION

En vivant en Chine, nous aurons l’occasion d’y être des consommateurs. Notre incursion prolongée sera bénéfique pour la réussite à long terme de notre stratégie des marchés émergents. Les leçons que nous en tirerons s’appliqueront également à nos autres stratégies régionales. Nous pensons encore que l’importance de la Chine s’étend bien au-delà de notre portefeuille de marchés émergents.

Nous nous réjouissons de nous immerger dans la vie quotidienne et la culture de ce grand pays diversifié. Par notre présence sur le terrain au cours d’une période de six mois, nous pouvons réellement focaliser notre attention, acquérir une expérience de première main et supprimer une couche d’interprétation par les autres. Nous y sommes avec un esprit ouvert (quoique sceptique) et la volonté de contester la partialité. Nous sommes prêts à acquérir de nouvelles perspectives en vivant à la manière des Chinois; nous vous tiendrons au courant de nos progrès et nous avons hâte de vous faire part de nos découvertes en cours de route.


  1. Les actions A sont des actions de sociétés principalement établies en Chine continentale qui sont négociées aux bourses de Shanghai et de Shenzhen. Historiquement, ces actions ne pouvaient être acquises que par des résidents de la Chine continentale en raison des restrictions en matière d’investissement étranger.

La présente publication est présentée à titre illustratif et aux fins de discussion seulement. Elle ne constitue pas des conseils de placement ni ne tient compte des objectifs, des contraintes et des besoins financiers qui vous sont propres. Cette publication ne vise aucunement à vous inciter à synchroniser le marché d’une façon ou d’une autre ni à prendre de décisions de placement fondées sur son contenu. Certains titres peuvent être utilisés comme exemples pour illustrer la philosophie de placement de Burgundy. Les fonds ou les portefeuilles Burgundy peuvent détenir ou non ces titres pendant toute la période indiquée dans les exemples. Les investisseurs doivent noter que leurs placements ne sont pas garantis, que leurs valeurs fluctuent fréquemment et que les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. La présente publication ne constitue pas une offre de placement selon l’une ou l’autre des stratégies d’investissement présentées par Burgundy. Les renseignements contenus dans cette publication représentent l’opinion de Gestion d’actifs Burgundy Ltée ou de ses employés à la date de publication et peuvent changer sans préavis. Veuillez consulter la section Mention juridique du site Web de Burgundy pour obtenir de plus amples renseignements.