Rétrospective sur le secteur de la tech

Le gestionnaire de portefeuille Philip Doyle fait le tri parmi le bombardement incessant de nouvelles sur les actions technologiques. Dans cet article, il explique comment l’attention portée au secteur de la technologie a mené à la sous-évaluation de certaines sociétés, l’importance vitale de la géographie et pourquoi une perspective à long terme et une bonne dose de prudence sont indispensables pour surmonter l’inertie à court terme.


Warren Buffett a déclaré à maintes reprises qu’il avait gagné à la « loterie de la génétique » en étant né en 1930 dans le Midwest des États-Unis et en ayant grandi dans le confort et la sécurité. En d’autres termes, M. Buffett reconnaît d’emblée qu’être au bon endroit, au bon moment, constitue un point de départ essentiel au succès.

Au cours de la dernière année, nous avons pu observer à quel point cette vérité s’applique au rendement à court terme des placements. Pendant la période de 12 mois se terminant le 30 juin 2020, il était essentiel d’investir dans le bon segment des marchés boursiers mondiaux, et la détention d’actions technologiques à grande capitalisation (en particulier aux États-Unis) s’est avérée la clé du succès.

Même si Burgundy reste convaincue que la réussite à long terme dans le domaine de l’investissement repose sur des sociétés de grande qualité dont le cours de l’action est raisonnable, il faut reconnaître que cette approche n’est pas toujours fructueuse à court terme. Lorsque les rendements des marchés sont propulsés par un groupe très concentré d’actions, les portefeuilles diversifiés et souvent anticonformistes de Burgundy peuvent parfois se retrouver à la traîne.

RENDEMENTS DES MARCHÉS BOURSIERS MONDIAUX AU COURS DE LA DERNIÈRE ANNÉE

D’un point de vue géographique, les États-Unis ont été le moteur des rendements des marchés boursiers mondiaux au cours de la dernière année. Pour la période de 12 mois se terminant le 30 juin, les actions américaines faisant partie du MSCI World Index ont inscrit un rendement de 13,24 % (tous les rendements sont exprimés en dollars canadiens). Ce rendement n’était pas le plus élevé mondialement. Parmi les pays développés, plusieurs autres ont en effet généré des rendements supérieurs. Toutefois, comme les États-Unis représentaient 64 % du MSCI World Index en termes de capitalisation boursière, ce sont les actions américaines qui ont le plus contribué au rendement global de l’indice. Si on analyse les résultats sur le plan de l’apport, en multipliant les rendements des pays par leur pondération moyenne au sein de l’indice au cours des 12 derniers mois, on obtient les résultats suivants :

Source : FactSet
Données présentées en dollars canadiens.

En d’autres termes, l’an dernier, la quasi-totalité du rendement des actions mondiales provenait d’entreprises américaines. Collectivement, les actions du reste du monde ont pesé sur les rendements boursiers à l’échelle mondiale. Cela ne veut pas dire qu’aucune action individuelle n’a généré de bons résultats en dehors des États-Unis, mais en moyenne, les sociétés non américaines ont eu une incidence négative sur le rendement de l’indice boursier mondial.

En y regardant de plus près, un secteur du marché américain se démarque : la technologie. Sur l’apport de 8,66 % des actions américaines au MSCI World Index, une proportion de 6,64 %, soit plus des trois quarts, est attribuable aux sociétés technologiques. En fait, si l’on considère les 10 titres ayant eu la plus forte incidence positive sur les rendements des marchés boursiers mondiaux au cours de la période de 12 mois se terminant le 30 juin, sept étaient des sociétés technologiques américaines (dont une représentée deux fois, en raison de sa structure comportant deux catégories d’actions). L’une était une société technologique européenne et l’autre était Tesla, une entreprise américaine officiellement classée comme une société industrielle, mais qui est considérée par les marchés comme étant fortement axée sur la technologie.

LES 10 TITRES AYANT LE PLUS CONTRIBUÉ AU RENDEMENT DU MSCI WORD INDEX AU 30 JUIN 2020

La technologie continue d’être fortement représentée parmi les 10 titres suivants du palmarès mondial; Adobe, PayPal, Shopify et Netflix faisant partie des 20 titres en tête de l’indice.

POURQUOI EST-CE IMPORTANT POUR LES CLIENTS DE BURGUNDY?

Cette situation est importante à plusieurs égards pour les clients de Burgundy. Sur une note positive, nous détenons des actions de plusieurs de ces sociétés, ce qui a eu une incidence favorable sur le rendement de nos placements. En investissant beaucoup de temps et d’efforts pour comprendre le paysage technologique aux États-Unis et ailleurs, et en détenant des actions des grandes sociétés du secteur, nous pensons être bien placés pour générer des rendements à long terme pour nos clients. Nous croyons que notre processus de recherche approfondie nous permet d’avoir une perspective distincte quant à l’avantage concurrentiel des grandes entreprises du domaine. Les sociétés technologiques dans lesquelles nous investissons présentent les caractéristiques, telles que de solides effets de réseau, des coûts de transfert élevés pour les clients et un rendement élevé du capital investi, qui pourraient leur permettre de faire croître à long terme la valeur pour les actionnaires.

ANALYSE DE LA FIXATION DU MARCHÉ SUR LA TECHNOLOGIE

Par ailleurs, nous croyons qu’il est également de mise d’aborder avec prudence l’apparente fixation qu’a le marché envers la technologie et la croissance. Certaines des sociétés technologiques que nous ne possédons pas présentent des modèles d’affaires sans avantage concurrentiel assurant leur rentabilité à long terme. Les titres de nombreuses sociétés sont très chers par rapport à leurs bénéfices actuels et historiques, mais aussi en raison des risques concurrentiels susceptibles d’éroder leur rentabilité à long terme. Ces dernières années, les marchés semblent s’être concentrés sur les histoires de croissance, sans accorder beaucoup d’attention à la rentabilité. Si cela vient à changer, nous pourrions assister à de grands bouleversements au sein des titres technologiques. Nous pensons que les titres que nous détenons sont bien placés pour résister à un tel changement de cap chez les investisseurs.

En raison de la prédilection du marché pour la technologie et la croissance, de nombreuses sociétés solides sont sous-estimées, voire sous-évaluées dans certains cas. Nous sommes d’avis que nos portefeuilles et notre équipe de rêve comprennent bon nombre d’entre elles, ce qui nous permettra de générer des rendements intéressants pour nos clients lorsque les marchés concentreront leur attention ailleurs.

Si M. Buffett attribue son succès à un coup de chance génétique, ce n’est pourtant qu’un des aspects qui font de lui l’oracle d’Omaha. Comme M. Buffett, nous reconnaissons également l’avantage d’être à la bonne place au bon moment, mais c’est sans aucun doute notre approche en matière de placement qui nous procure confort et sécurité. Que ce soit dans le domaine de la technologie ou dans tout autre secteur, nous trouvons des sociétés dans lesquelles nous sommes à l’aise d’investir à long terme.


DÉFINITIONS ET MISE EN GARDE

Définition de l’indice de référence
L’indice de référence est un indice ou une combinaison d’indices qui représente l’univers des investissements dans lequel les gestionnaires sélectionnent généralement les titres. Le MSCI World Index compte des sociétés à grande et à moyenne capitalisation dans 23 pays développés. L’indice couvre environ 85 % de la capitalisation boursière à flottement libre dans chaque pays.

Mise en garde générale
Toute référence aux sociétés mentionnées dans ce document est à des fins d’illustration seulement et Burgundy n’investit pas nécessairement dans ces sociétés. Cet article ne doit pas être considéré comme un conseil en matière de placement, une recommandation ou de la sollicitation, et il ne tient pas compte des objectifs, des contraintes et des besoins financiers uniques des investisseurs. Les chiffres peuvent ne pas correspondre aux totaux fournis, puisqu’ils ont été arrondis. Les énoncés prospectifs sont fondés sur des tendances et des événements historiques et peuvent différer des résultats réels. Burgundy offre des services-conseils en placement discrétionnaires à des particuliers et des investisseurs non canadiens (y compris des personnes des États-Unis), là où la loi le permet. Les éventuels investisseurs qui ne sont pas résidents du Canada devraient consulter Burgundy afin d’établir si ces titres peuvent licitement être vendus dans leur territoire de compétence. Les placements sur des marchés étrangers peuvent comporter certains risques liés aux taux d’intérêt, aux taux de change et aux conditions économiques et politiques. Puisque les portefeuilles Burgundy effectuent des placements concentrés dans un nombre limité de sociétés, la variation de la valeur d’un titre peut avoir un effet marqué sur la valeur du portefeuille.

Ce billet ne vise aucunement à vous inciter à synchroniser le marché d’une façon ou d’une autre ni à prendre de décisions de placement fondées sur son contenu. Les fonds ou les portefeuilles Burgundy peuvent détenir ou non ces titres pendant toute la période indiquée dans les exemples. Les investisseurs doivent noter que leurs placements ne sont pas garantis, que leurs valeurs fluctuent fréquemment et que les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Les fonds Burgundy ne sont pas assurés par la Société d’assurance-dépôts du Canada ni par aucun autre organisme public d’assurance-dépôts. Le présent billet ne constitue pas une offre de placement selon l’une ou l’autre des stratégies d’investissement présentées par Burgundy. Les renseignements contenus dans ce billet représentent l’opinion de Gestion d’actifs Burgundy Ltée ou de ses employés à la date de publication et peuvent changer sans préavis. Veuillez consulter la section Mention juridique de ce site Web pour obtenir de plus amples renseignements.