En période de volatilité

Les guerres commerciales, les taux d’intérêt négatifs, un environnement politique imprévisible et  une  pandémie  appréhendée  dessinent  un  avenir  dépassant  le  cadre  des  prévisions actuelles. Ces derniers jours, la volatilité non négligeable des marchés a poussé certains clients à s’interroger quant à la manière dont leurs placements sont gérés lors d’une telle période d’incertitude. Nous espérons répondre à certaines de ces préoccupations dans cet article.

Warren Buffett a dit : « Règle numéro 1 : ne jamais perdre d’argent. Règle numéro 2 : n’oubliez jamais la règle numéro 1 ». Et nous sommes tout à fait d’accord : la protection du capital de nos clients lorsque les marchés sont baissiers est au cœur de notre processus de placement chez Burgundy. Cependant, il est important de se remémorer que les baisses dues à la volatilité des marchés sont différentes des pertes dues au risque d’investissement.

L’humeur du marché et la façon dont il perçoit le risque varient souvent en réaction aux actualités, ce qui entraîne des fluctuations constantes du cours des actions des entreprises. Ces changements d’évaluation à court terme ne sont toutefois pas fondés sur des variations à long terme de la valeur d’une entreprise, mais sont simplement des réactions à des conditions temporaires. La valeur intrinsèque d’une entreprise est basée sur les flux de trésorerie attendus au cours des cinq, dix années ou plus à venir, et non sur les résultats du trimestre ou des deux trimestres suivants. Toutefois, il arrive que le cours de l’action d’une entreprise change considérablement en réponse à un événement circonstanciel. Cette plus grande volatilité peut créer des occasions d’achat d’entreprises de qualité à un prix nettement inférieur à leur valeur intrinsèque.

Contrairement à la nature temporaire de la volatilité du marché, le risque d’investissement est la dépréciation permanente du capital. Ce risque est présent lorsqu’un investisseur achète des actions à un prix non justifié par rapport à la valeur intrinsèque de l’entreprise. Il peut également survenir lorsqu’une entreprise n’obtient pas de bons résultats en raison d’une mauvaise efficacité opérationnelle, d’une concurrence accrue ou d’un endettement excessif, par exemple. Quoi qu’il en soit, ce risque d’investissement n’est pas dû à des circonstances conjecturales, mais à des conditions persistantes.

En période de volatilité, les clients observent la fluctuation de la valeur de leurs placements. Nous les guidons souvent à travers ces périodes inconfortables en leur demandant se de se référer à  leur  politique de  placement. Si  le  portefeuille a  été  structuré en  fonction des objectifs uniques du client et de sa tolérance au risque, un revirement à court terme des marchés ne devrait pas être préoccupant. Ces périodes peuvent être pénibles, certes, mais il faut tout de même les aborder avec un optimisme rationnel.

Loin de trouver ces périodes inconfortables, nombreux investisseurs reconnaissent les occasions qu’apporte la volatilité et saisissent la chance de chasser les aubaines. Après tout, c’est l’exaltation de la chasse qui anime les investisseurs axés sur la valeur. Chez Burgundy, nous sommes conscients que la volatilité apporte des occasions dans un environnement où elles se font plutôt rares. Alors, nous cherchons toujours à tirer profit de ces moments ; la question est de savoir comment.

Bien qu’il n’existe aucune formule spécifique pour trouver les aubaines, il existe une feuille de route. En tant que membre de l’équipe de placements dans les petites capitalisations américaines (Small/SMID), cette feuille de route me permet de focaliser sur le processus de recherche d’entreprises et je m’y réfère en des temps moins rationnels. En travaillant méthodiquement à l’intérieur d’un univers de placement, les investisseurs peuvent dénicher des occasions enrichissantes tout en gardant le contrôle de leurs émotions.

1) Évaluer les entreprises du portefeuille actuel :

  • La première étape consiste à évaluer les entreprises qui sont actuellement dans le portefeuille. Les fluctuations du marché peuvent permettre d’augmenter la taille de certaines de nos positions à des prix potentiellement avantageux. Nous pouvons augmenter une position en utilisant les liquidités du portefeuille ou en rééquilibrant les positions actuelles en fonction des occasions les plus intéressantes. Ces périodes de volatilité permettent normalement d’optimiser les positions actuelles du portefeuille.

2) Réévaluer les entreprises de l’équipe de rêve :

  • De façon similaire, les sociétés de notre équipe de rêve sont réévaluées. Il s’agit de sociétés de grande qualité que nous aimerions posséder, mais qui ne se négocient pas encore à des prix suffisamment bas par rapport à leur valeur intrinsèque. Idéalement, nous visons l’achat des entreprises lorsqu’elles se négocient avec un rabais de 30 % par rapport à notre évaluation de leur valeur. Si la volatilité entraîne une baisse du prix du titre, l’équipe de placements réexaminera la thèse initiale et mènera une analyse plus approfondie des caractéristiques fondamentales de l’entreprise. Si elle a maintenant une décote suffisamment importante par rapport à sa valeur intrinsèque et que la thèse d’investissement tient toujours, une décision d’achat s’ensuivra.
  • Lors de la correction des marchés au dernier trimestre 2018, l’indice Russell 2500¹  a chuté drastiquement, alors que les préoccupations liées au cycle s’emparaient des marchés. Dans la période qui a suivi, nous avons pu ajouter cinq sociétés de l’équipe de rêve au portefeuille, à des évaluations très attrayantes. C’était l’une des meilleures occasions de placement que nous avions vues depuis plusieurs années.

3) Réviser la liste des entreprises à surveiller :

  • Après la réévaluation de l’équipe de rêve vient la révision de la liste des entreprises à surveiller. Il s’agit de bonnes entreprises que nous envisagerions d’acheter seulement si leurs évaluations devenaient particulièrement convaincantes (c’est-à-dire, si elles se négociaient avec un rabais nettement supérieur à 30 %). Ce sont les opportunités qui se situent davantage du côté valeur dans le spectre d’une approche axée sur la qualité à bon prix. En période de volatilité accrue, ces entreprises peuvent devenir extrêmement bon marché et devenir de bonnes affaires lorsque le pessimisme du marché persiste.

4) Examinez les entreprises qui connaissent un déclin rapide sur de courtes périodes :

  • Enfin, il convient également d’examiner les entreprises non contenues dans les listes mentionnées ci-dessus, mais qui ont connu une baisse significative de leur prix sur une courte période. Nous estimons que cet exercice peut fournir une indication utile sur la tendance du marché. L’examen des entreprises que le marché boude peut être un bon point de départ pour un investisseur anticonformiste.

L’année dernière, nous avons connu une baisse des prix des entreprises du secteur industriel, les  investisseurs  étant  préoccupés  par  la  guerre  commerciale  et  les  perspectives  de croissance mondiale.  Plus  récemment, la  propagation rapide  du  coronavirus COVID-19  a provoqué une baisse de confiance du marché, créant des inquiétudes supplémentaires quant à la production économique alors que la productivité des travailleurs diminue, que les chaînes d’approvisionnement mondiales sont affaiblies et que le tourisme diminue. Bien que personne ne sache combien de temps dureront les effets du virus, nous qualifierons cet événement de temporaire et nous ne pensons pas qu’aucune des entreprises que nous détenons ne sera affectée de manière permanente.

Chaque  période  de  volatilité  n’est  pas  synonyme  d’aubaines  garanties.  Toutefois,  en procédant à une analyse fondamentale ascendante des entreprises et en suivant la feuille de route décrite ci-dessus, nous sommes confiants dans notre approche. Ces derniers jours, nous avons écrémé les candidats de notre équipe de rêve et, de façon opportune, nous en ajouterons  à  notre  liste  de  surveillance  au  fur  et  à  mesure  que  les  événements  se développeront. Parfois, il n’y a tout simplement rien de nouveau à acheter ou aucun ajustement à apporter au portefeuille actuel. Le plus important, c’est de garder une vision à long terme et de reconnaître quand la volatilité du marché nous offre une occasion de placement.


1 L’indice Russell 2500 est un vaste indice composé de 2 500 entreprises américaines à petites et moyennes capitalisations.


Le présent billet n’est publié qu’à des fins d’illustration et de discussion. Il ne constitue pas des conseils de placement ni ne tient compte des objectifs, des contraintes et des besoins financiers qui vous sont propres. Ce billet ne vise aucunement à vous inciter à synchroniser le marché d’une façon ou d’une autre ni à prendre de décisions de placement fondées sur son contenu. Certains titres peuvent être utilisés comme exemples pour illustrer la philosophie de placement de Burgundy. Les fonds ou les portefeuilles Burgundy peuvent détenir ou non ces titres pendant toute la période indiquée dans les exemples. Les investisseurs doivent noter que leurs placements ne sont pas garantis, que leurs valeurs fluctuent fréquemment et que les rendements passés peuvent ne pas se reproduire. Le présent billet ne constitue pas une offre de placement selon l’une ou l’autre des stratégies d’investissement présentées par Burgundy. Les renseignements contenus dans ce billet représentent l’opinion de Gestion d’actifs Burgundy Ltée ou de ses employés à la date de publication et peuvent changer sans préavis. Veuillez consulter la section Mention juridique du site Web de Burgundy pour obtenir de plus amples renseignements.